Wilco vs Sonic Youth

jeudi 29 août 2013

Après le Sebadoh vs Pavement, après le Pixies vs Weezer, voici un Wilco vs Sonic Youth pas évident à dénicher mais de haute qualité.

Wilco vs Sonic Youth

(si l'objet de ce post vous échappe, il s'agit de groupes qui ont tagué leur musique sur Bandcamp avec Wilco et Sonic Youth)

Comme d'habitude, on peut se demander parfois en quoi la musique des groupes trouvés se rattache à Wilco ou Sonic Youth mais vous aurez compris qu'au final, tant qu'on a notre dose de bonne musique, peu importe.

Sinon, cette rencontre, sur le papier, entre le folk rock ambitieux et le rock indé noisy est l'occasion de regretter à haute voix la disparition de cet incroyable magazine qu'était ELDORADO.

Bon sang, quelle tuerie c'était ce truc.
Ils étaient aussi pointus sur l'alt country et l'americana que sur le punk, les Stooges, Elliott Smith, ou François de Roubaix.

(maintenant, il reste presque plus que new noise comme magazine musical fréquentable. C'est presque aussi bien sauf qu'à la place des pages consacrées à l'americana et au folklore américain, ya plein d'articles sur des groupes de black-doom-grind-stoner...)

Bref, spéciale casse dédi à tous les passionné(e)s qui y ont contribué :  les gars, ce Wilco vs Sonic Youth, il est pour vous

KNATHAN RYAN & THE SILENT KS
Seattle, USA

 

 

NEALE SCOTT
Canterbury, Angleterre
(instrumental)

 

 

PAPERHAUS
Washington D.C, USA

 

 

FAMILY HISTORY
USA
(Celui là ne ressemble ni à Wilco ni à Sonic Youth.
C'est un cas flagrant de taguage abusif mais bon, je le laisse quand même parce que le refrain est chouette ^_^)


6 réflexions au sujet de « Wilco vs Sonic Youth »

  1. LaEscoba

    Eldorado, je suis complètement passé à côté, alors que ça me cause plus que les groupes black-doom-grind-stoner de noise, justement (d'autant plus en vieillissant, même si je ne veux pas me l'avouer).
    Je vais écouter la sélection avec attention.

    Répondre
    1. santiago

      Déjà, sur Paris, faut avouer qu'ils étaient peu/mal distribués alors dans les autres villes, j'ose même pas imaginer

      La plupart du temps, pour être sûr de le trouver, je devais aller à la boutique Fargo (label à l'origine du magazine), c'est dire...

      Répondre
      1. LaEscoba

        Ouais mais je me rappelle l'avoir vu une ou deux fois en kiosque. Je suis passé à la boutique Fargo quand j'étais à Paris en mai. J'ai pris un album de Son Volt et un autre de Jackson Browne pour mon pote Fred qui fait en ce moment une reprise de These Days (une chanson écrite par le bonhomme pour Nico quand il avait 18 ans)

        Répondre
        1. santiago

          Ah ça m'intéresse...
          Il joue dans un groupe?
          On peut écouter la reprise quelque part?
          (si jamais il met sa musique sur bandcamp, dis-lui de bien taguer ses titres hein :p)

          Répondre
          1. LaEscoba

            Il n'y a pas la reprise mais son dernier album:
            http://kickingrecords.bandcamp.com/album/an-open-book-with-spelling-mistakes
            Les tags doivent décrire le label, ils se sont pas foulés! Ma préférée "the hardest is a better way to begin" pour laquelle un type l'accompagne à la slide. Il avait envoyé des démos de l'album à Fargo le label justement, mais ça n'avait pas abouti.
            Putain maintenant, je peux plus écouter bandcamp au taf, je remets à ce soir!

            Répondre
  2. santiago

    Je viens de percuter que j'aurais pu tout aussi bien me fendre d'une dédicace à Jim O'Rourke (qui a collaboré avec les deux groupes) voire à Nels Cline (qui a joué avec Thurston Moore, Lee Ranaldo, et assure les solos cinglés chez Wilco depuis quelques années)

    Bon, en même temps, je suis pas Michel Drucker...

    Répondre

Répondre à LaEscoba Annuler la réponse.