Le Santa Sofia's Buskers Festival en photos

jeudi 18 septembre 2014

Comme promis, voilà quelques photos qu'on a prises pendant notre séjour italien à Santa Sofia, le village natal de Marco.

C'était à l'occasion du Santa Sofia Buskers' Festival, festival d'arts de rue, donc vous étonnez pas si ce post a des faux airs de plus grand cabaret du monde (maintenant, retenez votre respiration et dites d'un coup sec : "C'est génial").

Si vous voulez bien vous donner la peine de poursuivre la lecture de cet article. MAT_1839(Toutes les photos de nous en train de jouer sont l'oeuvre de Matteo Perini, photographe de talent et garçon attachant. Merci à lui)

On va essayer de faire ça dans l'ordre.

Tout d'abord, le train de nuit au départ de Gare de Lyon.
De la place.
De l'intimité.
Grand luxe.

trainOn passe sous silence le trajet.
Nous voici arrivés à Santa Sofia, charmante petite bourgade d'Emilie-Romagne.
(non, c'est pas le nom de la propriétaire du village, c'est le nom de la région)

SantaSofia1SantaSofia2SantaSofia3SantaSofia5En se baladant, en plus de croiser tous les potes de Marco et une partie de sa famille, on est tombés sur quelques célébrités.
Greg notamment.

Le voici avec Alain Champhore.

Et puis là, il est avec Jean-Michel Jarre.

Jean-Michel JarreLe premier soir, on a profité des premiers concerts du festival.
On a surtout retenu Rangzen, un tribute band consacré à George Harrison.
C'était super cool.
Les mecs avaient un sitar, un vibraphone, c'était la grande classe.
Et, surtout, ça changeait un peu de la musique des Balkans et du ska festif de rigueur dans ce genre d'événements.

On vous met une vidéo, même si elle est pas tournée pendant le festival, c'est juste assez pour que vous ayez une idée de ce que ça donne.

Le lendemain, la journée s'est répartie entre bonne chère et sieste.
Puis c'était notre tour de faire un concert.greggretchMAT_1679stgowfluOn a vu quelques numéros d'arts de rue le lendemain.
Yavait des comédiens, des cracheurs de flammes, des trapézistes, au moins un acrobate qui faisait des cabrioles avec des espèces d'extensions metalliques aux jambes (à la Pistorius).

On était pas très assidus, faut bien avouer, on les regardait un temps puis on passait au suivant.
Mais, yen a un, on l'a regardé jusqu'au bout.

C'était Bram Graafland, un hollandais un peu foufou.
Le mec s'est aménagé un orgue qui fait aussi cuisinière et lance-flammes.
En gros, son pestacle, c'est de faire une crêpe tout en enregistrant des chansons.
Il fait la batterie avec les ustensiles de cuisine, il joue de l'orgue et il chantonne des airs entêtants dans sa boîte à loop.
Bref, c'est super mal expliqué, le mieux c'est de le voir
(encore une fois, cette vidéo est pas contractuelle, elle a été tournée avant le festival mais on la met pour que vous ayez un aperçu)

Le soir-même, rebelote, on donnait un concert à côté du café de Camero, très chouette bonhomme soit dit en passant.

Notez sur la photo qui suit que la fenêtre grillagée sur la gauche est celle du commissariat local (non mais essayez de faire ça à Paris).

Camero1D'ailleurs, on sait pas si vous avez bien fait gaffe mais c'est pas le seul truc digne d'être mentionné sur cette photo.
Est-ce que vous avez vu ce qu'il y a sur la droite?
On vous le recentre pour que vous soyez complètement sûrs de comprendre.

Camero2Mais non pas l'ampli.
Ça là.

Camero3Oui msieudames.
Ce ouf de Camero (non mais quel chouette bonhomme) nous a installé une tireuse de bière "sur scène" !
C'est pas le truc le plus dingue et gentil qu'un patron de bar puisse faire quand on joue "chez" lui?

Et, sur notre gauche, ils avaient installé un téléphone public pour qu'on puisse commander des pizzas pendant qu'on joue. 

Camero4Bon ok, le téléphone c'est du mito, il était déjà là.
Mais fallait bien qu'on trouve une transition pour vous montrer ce numéro de prestidigitation à la Méliès.

teleportationVoilà.
On va pas tout vous raconter.
Et puis on a pas assez pris de photos pour tout vous montrer mais c'est déjà pas mal comme compte-rendu non?

Yavait aussi, en vrac, un feu d'artifice, des pizzas, et un retour en avion où nos amis de la sécurité ont finement analysé la Big Muff pour s'assurer que c'était pas un explosif sophistiqué.

On vous met tout ça à la suite, faites votre marché là-dedans.

feux1 Feux2 Feux3  Feux5      pizza 

bombe


Laisser un commentaire