The New Alternative Music Festival

vendredi 16 septembre 2016

Aujourd'hui, je relaie un événement juste pour le plaisir de faire savoir qu'il existe. Ce coup de projecteur restera dans l'ombre, c'est un coup d'épée dans l'océan atlantique.

En effet, l'excellent label Don Giovanni Records organise The New Alternative Music Festival.

newaltposter

Il commence aujourd'hui, se finit dimanche, et aura lieu dans un parc du New-Jersey (j'espère que vous m'en voulez pas si je passe sous silence les infos pratiques, je suis à peu près certain qu'il n'y a pas de RER qui aille aussi loin).

Niveau musique, je connais que quelques groupes là-dedans et ils sont tous excellents : Screaming Females, California X, Jeffrey Lewis, Priests, Girlpool.
Si le reste est à l'avenant, ça promet...


Par contre, et c'est la raison d'être de ce post, j'ai pas pu résister, j'ai pris sur moi de vous traduire à l'arrache une partie du texte de présentation qui se trouve sur leur site parce qu'il dénote bien avec l'air du temps.
On dirait un fanzine punk à l'époque de Reagan, une convention pop du début des '90, ou une postface Naomikleinesque à Our band could be your life. C'est presque un manifeste à lui tout seul.

Bref, bonne lecture 🙂

"IL Y A UNE ALTERNATIVE.
Il y a une alternative à la musique produite et distribuée par trois multi-nationales.
Il y a une alternative aux festivals de musique qui ne sont que des expériences client destinées aux mâles de la génération Y (millenials).
Il y a une alternative à la musique imprégnée de sexisme, racisme et homophobie.
Il y a une alternative aux groupes managés par des entreprises.
Il y a une alternative à la musique en tant que commodité.
Il y a une alternative aux festivals entreprises.

[...]

Qui sera là : Algebra II, Antibodies, Aye Nako, Mal Blum, California X, Downtown Boys, Dusk, Dyke Drama, Fake Limbs, Finchler, Fortune Yeller, Giant Peach, Girlpool, Izzy True, Jamie Kilstein and The Agenda, Kindling, Amy Klein, Mikey Erg, Mirah, Moor Mother, Nude Beach, Ought, Outer Spaces, P.S. Eliot, Pinkwash, Radiator Hospital, Reflowered Girls, The Rememberables, Rye Coalition, Sammus, Screaming Females, Secret Mountain, Sex Stains, Laura Stevenson, Teenage Halloween, Tenement, Trophy Wife, Try The Pie, Upset, Vagabon, Wild Rice.

Qui ne sera pas là : Les multi-nationales.

Le New Alternative Music Festival n'est pas seulement un concert, c'est aussi un événement international. C'est une tentative de réunir plusieurs groupes ayant des sons divers mais des valeurs communes. Les performers sont des artistes indépendants sans lien avec les majors ou une de leurs filiales de distribution. Il n'y aura pas de sponsor, pas de pub en douce via du contenu de marque (brand content), ou d'autres combines financières.

C'est un événement pro-chelou (pro-weirdo) organisé en opposition frontale à la boue apolitique connue sous le nom d'"indie" qui n'a rien à voir avec un fonctionnement indépendant.  Là où beaucoup de festivals reflètent un succès critique, la programmation du NAMF vise à refléter une communauté. En plus de faire de la grande musique, beaucoup de ces artistes sont impliqués parce qu'ils sont pairs, copains de tournées et amis.

Pourquoi avons-nous besoin d'une nouvelle alternative? Ces dernières années, les mots "alternatif" et "indépendant" ont perdu beaucoup de leur sens. Dans le passé, ces termes ont pu connoter un rejet ferme du goût mainstream et des pratiques commerciales. Aujourd'hui, ils en viennent à caractériser ce qui est décalé et bénin.

Le New Alternative Music Festival est une tentative de regagner le terrain perdu. Pendant trois jours, il cherchera à créer un espace où la musique sera entendue sans interruption commerciale."


2 réflexions au sujet de « The New Alternative Music Festival »

Laisser un commentaire