Ne pas confondre, épisode IV

mercredi 8 décembre 2021

Les grands esprits se rencontrent. Et leurs patronymes aussi parfois.
Le regretté Billy Wilder s'extasiait avec le regretté William Wyler d'avoir la bonne fortune d'être à la fois quasi homonymes et tous les deux talentueux (*). Ce qui leur permettait de ne pas trop avoir la rage quand ils étaient confondus l'un l'autre.

A ce stade, c'est le moment d'avoir une pensée pour Joel Coen (des frères Coen donc) qui est parfois confondu avec Joel Cohen (scénariste pas vilain mais pas transcendant non plus). Confusion célèbre depuis qu'on avait appris que si Bill Murray avait accepté de prêter sa voix à Garfield dans le film d'animation du même nom, c'est parce qu'il croyait qu'il s'agissait de Joel-Coen-des-frères-Coen ^_^

Bref, voici le quatrième épisode de cette saga palpitante et un brin foireuse des "Ne pas confondre", merci à André Franquin pour le concept.

Et à vous de voir lesquels de ces homonymes sont plus embarrassants ou flatteurs 🙂

Mitch Mitchell
(Guided By Voices)

Mitch Mitchell
(Jimi Hendrix Experience)

Stewart Copeland
(Police)

Stewart Copeland
(Bully)

Roger Taylor
(Queen)

Roger Taylor
(Duran Duran)

Scott McCloud
(Girls vs. Boys)

Scott McCloud
(légende)

(*) : Je ne me souviens plus de ma source. Je suis presque sûr que c'était dans une des biographies que j'ai lu de lui et très probablement celle qui s'appelle "Et tout le reste est folie" (qui est en fait une espèce d'autobio écrite à quatre mains)



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.