PRESSE

Bob Dylan

 

"six titres grungy de coeur
et poppy dans l'âme"

NewNoise32-Wonderflu
New Noise

"A part en éditant une série limitée
contenant des poils de torse de Bob Mould,
impossible d'être plus clair
que Wonderflu.
Leur indie rock tradi,
ils le revendiquent
et le font d'une des seules façons
acceptables en 2013 :
respectueusement,
modestement,
et légèrement"

New Noise

"C'est EXCELLENT !
Ces jeunes Sonics !!
La classe internationale,
les influences affluent
mais pour la bonne cause"

Dom Kiris
(OUI FM)

"These guys write
and record
loud rock
that features
incredibly cool
electric guitars

and a vocalist who
can really activate"
Baby Sue

"les mecs ont une constante:
un sens plutôt
extraordinaire
de la mélodie"

Mowno

 


"ce quator parisien balance
un rock sensible et puissant
sur des EP excitants
de bout en bout"

Stéphane C. Jonathan
(dans SudOuest
et sur son blog)

"Wonderflu sait lâcher
les décibels cradingues
sans jamais oublier
qu'une bonne chanson
doit posséder une mélodie forte"

Frédéric Péguillan
(Telerama)

"Rough, gritty
indie rock
of Parisian descent"

Performer Magazine

 

"great distorted guitar riffs
and crashing drums"

Elusive Little Comments

"@wonderflurock sait écrire
de bons morceaux grunge"
DumDum

"power chords and guitar solos
of post-
Nevermind indie rock"
CoolDad Music

hihiHi-Hi Whoopee

"I just can’t wait to see
what they’ll do in the future"

Mystery Tricycle

"wondrous, artistic music
that is not pretentious
but real and full of surprises"

IndieShows Blog

"Some things however
are worth bringing to wider attention,
such as this, the latest EP
by
Pavement-esque
Parisien
band
Wonderflu"

Russell's Reviews

longueur d'ondes

"le son, les mélodies
et de l'énergie
pour tous les slameurs
en herbe et confirmés"

Abus Dangereux

 

"un pied dans la tombe"
Indie Rock Mag

"si j’étais
programmateur de salle,
la prochaine
première partie
du concert
parisien
de la bande à
Mascis serait déjà
toute trouvée"

POPnews

"il ne vous reste plus qu’à
(re)sortir vos chemises à carreaux,
vos jeans déchirés
et guetter si Wonderflu
ne passe pas en concert
près de chez vous."

Foutraque

"un rock presque slacker,
accrocheur"

XSILENCE

"the more we spin this one...
the more we love it"

Baby Sue

"fuzzy 90s inspired power pop
and more-than-pissed
vocal delivery"

Spacerockmountain

"Eight track EP?
Why isn’t it an album?!"

Echoes and Dust

"c'est de la pure noisy pop"
Gimme Indie Rock

Halfbob

"les mélodies sous l'électricité"
Indie Rock Mag

"this band [is] in our radar
for 2011"

indie rock café

"dans le paysage
du rock indé frenchy,
Wonderflu
n’est pas superflu"
douilles de rockeur

"I forgot
how much I liked
Wonderflu"

racecar spacecar

"intelligence de la construction"
indiepoprock

"le dernier opium du peuple"
A découvrir absolument

"condensé d’étincelles électriques"
Exitmusicforablog

"c'est vraiment une honte"
In da Wave

"It's a wonderflu world"
La MagicBox

"Cet EP n'aurait pas à rougir
dans votre discothèque"

ROCK'N'FRANCE

"huit chansons aussi insoumises qu'élégantes"
MUZZART

"Loro dicono che Indierock
oggi non voglia dire niente
e allora ci provano a definirlo
con questo disco"

Discheria ElRocco

Kurt

"Empaquetés dans
une production ventrue,
les sept titres
de No end in sight
peuvent presque
prétendre à
l’appellation
d’album"

BLOOD RED BIRD

"basse mélodique et virtuose"
muziketcultures

"fleure bon le grunge/power pop des 90′s"
Faderpaper

"un grunge sorti du bois,
brut et bestial
comme on en entend peu
à l’heure actuelle"

Quai Baco

"Il n'y a pas
qu'à la paix
qu'il faut laisser
une chance,
à Wonderflu aussi"

Music In Belgium

"un EP qui a la consistance d'un album"
W-Fenec

"Patchwork d’idées"
LONGUEUR
D'ONDES

"Condensé d'indie rock"
Ground Control To
Major Tom

"Chouette découverte"
I Left Without
My Hat

"un petit exploit compte tenu de la faiblesse
des moyens engagés"

My Head is a
Jukebox

"peine à produire une musique de qualité"
Du bon son...
ou non

"n'importe quoi"
Clumsybaby

"leur musique pue"
Désinvolt

"Prometteurs mais dissipés"
ROCK MY DAYS

"trop propre pour être hardcore
mais pas assez convenu pour être étiqueté pop"

ROCK MY DAYS

"le disque s’écoute sans déplaisir
mais sans passion non plus"

Des Chips et du Rosé

"ça n'apporte [...] pas grand chose"
positive rage

"quand vous l’écoutez
après tout le monde,
vous ne voyez pas pourquoi
les gens en font
tout un foin"

Dead Rooster

"le chanteur semble avoir un gros chat
dans la gorge"

DumDum