Lou Reed, dactylographe

lundi 28 octobre 2013

C'est une phrase qui m'a toujours fait rêver.

After quitting the Velvet Underground in August 1970, Reed took a job at his father's tax accounting firm as a typist, by his own account earning $40 a week.

Elle est issue de la fiche wikipedia de Lewis Allan "Lou" Reed.

Lou Reed

(oui, les surréalistes se paluchaient sur des intertitres de films de Murnau, moi c'est sur une phrase d'un article Wikipedia. On a le siècle qu'on mérite hein)

Bref.
Lou Reed.
Il vient de réinventer le rock avec le Velvet.
Il s'apprête à sortir quelques albums solo impérissables.
Et entre les deux, il est dactylo.

Apparemment, personne n'a jamais voulu en savoir plus que ça.

A moins qu'un wonder amigo averti ait des informations fiables à partager, cette phrase mystérieuse n'est ni expliquée ni documentée.
Elle est fermée sur elle-même.
Et c'est ce qui la rend magique puisque potentiellement ouvrable sur n'importe quoi.

Était-il bon dactylographe?
Est-ce que Lou a, pendant un temps, endossé les habits du "9 to 5" et rien d'autre?
Est-ce qu'il a mené une double vie, faite de dur labeur le jour et de défonce la nuit?
Est-ce qu'il composait le week-end venu?
Combien de chansons à venir sont nées à ce moment?
Vous êtes-vous jamais demandé si "Perfect Day" n'était pas la réminiscence héroïnomane que tout le monde suspecte mais le week-end d'un salarié lambda?

Celui qui rêvait d'écrire le grand roman américain a peut-être vécu des semaines, des mois incroyables.
Riches en décalages.
Profonds en désoeuvrement.
Des tranches de vie que Jim Jarmusch et les frères Coen auraient rêvé d'écrire.

Jachère indispensable ou double vie à la Facteur Cheval?

Il emporte ce secret dans sa tombe.

Tant mieux, c'est toujours ça de pris à la légende officielle (sex and drugs and rock'n'roll) qui ne manquera pas d'être écrite dans les jours qui viennent.


Une réflexion au sujet de « Lou Reed, dactylographe »

  1. Eugenia

    Merci pour cette note, découverte quand j'attendais un commentaire sur la Freak Scene. "Take a walk on the wild side" a plus de sense en pensant qu'on le dit depuis une vie ordinaire (9-17h) que si le chanteur est déjà wild et qu'il invite les autres.

    Répondre

Laisser un commentaire