Blue Tampax

lundi 20 avril 2020

Aujourd'hui, tonton Santiago va vous parler d'un groupe de talentueuses karendaltoniennes qui ne savent pas faire la différence entre le bleu et le rouge.


Ce groupe c'est Blue Tampax, je vous laisse faire la traduction et lire entre les lignes. Non, encore mieux, je vous invite à faire connaissance via les présentations officielles sur le blog de Sylvia Hansel.

Comme ça, même si vous vous êtes vous aussi étouffés en lisant le passage sur Bikini Kill et Bratmobile (passage marrant au demeurant), au moins vous savez tout ce qu'il y à savoir sur ce groupe qui promet beaucoup.

Ce qui me permet d'enchaîner sur la grosse qualité de cet EP (elles disent que c'est une démo, moi je dis qu'à ce niveau là, c'est un EP).
Quatre tubes rock, folk, pop, country aux harmonies vocales kimandkellydealesques.
Des paroles sur des lecteurs de cassettes cassés, des refrains à base de pipi et de kebabs, un petit bottleneck par ci, une petite ligne de basse jouée à la guitare dans le plus pur style gringo par là .

En quatre morceaux, je vois difficilement comment on pourrait mieux contenter les fanatiques de mélodies à la sauce américaine.

Si vous aussi vous faites partie du club, il ne vous reste plus qu'à prendre votre mal en patience et attendre le déconfinement pour pouvoir les voir en live.

D'ici là, bon courage et bonne écoute ^_^


Laisser un commentaire