Mellon Collie (Authentic Guitar-Tab Edition)

mardi 21 juillet 2020

Aujourd'hui, ce puceau de Santiago va revenir une quinzaine d'années en arrière (ah non merde, c'est plutôt une vingtaine maintenant).

A la fin des années 90, errant dans les beaux quartiers de Paris en plein désoeuvrement de banlieusard franchilien, je rentre dans une librairie anglophone de la rue de Rivoli.

Je sais plus trop ce qui s'est passé mais, assez vite, mes doigts agiles ont mis la main sur un livre de tablatures de Mellon Collie.
Boum, j'en profite. Je zappe une intro bavarde et vais reluquer directement deux morceaux que mon niveau de guitare famélique, dans mon quotidien dépourvu d'internet, ne me permettait pas de déchiffrer (ils sont ci-dessous si vous vous demandez)

Je commence à feuilleter à droite à gauche et je me rends compte que l'espèce de préface un peu longuette que je m'étais empressé d'enjamber était en fait une série de conseils de Billy Corgan himself à destination de tous les branleurs qui savent pas jouer de la guitare, encore moins en composer ou en enregistrer.

Le temps de comprendre que, pour un kéké comme moi qui ne connaît personne pour l'aider à progresser, ces conseils sont inestimables, je me rends compte que l'éditeur du livre, lui, a pris grand soin de les estimer. Et que mon portefeuille de lycéen n'est pas à la hauteur de la situation.

Une seule solution : lire sur place ces dizaines de pages bien tassées du mieux que je peux malgré mon niveau d'anglais encore hésitant puis me barrer la queue entre les jambes.
Et là, c'est la révélation. Pas pontifiant pour un sou, à mille lieues de l'étrange réputation de connard chelou qui l'entoure, l'ami Corgan décomplexe, démythifie, relativise et donne confiance. J'étais reparti sans le livre mais avec la certitude que quoi que je fasse de ma guitare c'était ok. Et puis je l'ai plus jamais revu.

C'est peu de dire que, vingt ans après, je me souvenais de pas grand chose. Alors quand une âme charitable du forum de Xsilence.net m'a dit qu'il était prêt à me l'envoyer de manière complètement désintéressée (*), j'étais bien jouasse.
Parce que ça m'a permis de constater que les conseils de Billy Corgan sont vraiment comme dans mon souvenir, c'est-à-dire cools.

Initialement parues dans le mensuel Guitar World entre août 95 et février 96, et donc compilées pour le livre de tablatures, ses interventions ont juste ce qu'il faut d'humilité et de pédagogie pour qu'on n'ait pas l'impression de se taper une master class d'un guitar hero chauve à queue de cheval qui va nous infliger des leçons de solos blues acrobatiques.

Présentée comme "GUITAR GEEK USA, a highly personal, alternative take on guitar playing", la première de ses rubriques commence par une phrase qui va donner le ton.

I'd like to begin this first installment of my new column with a statement : "There is no right or wrong"

Les volets successifs de sa "column" sont les suivants (1 ou 2 pages à chaque fois), ça donne une idée du caractère assez complet de sa démarche je trouve :

  1. août 95, INTRO. Avec des extraits de tabs + commentaires sur la génèse des riffs de "Siva", "Today", "I Am One" et "Starla"
  2. sept 95, SEARCHING FOR STYLE with my good eye closed
  3. oct 95, SONG COMPOSITION AND ARRANGING avec les tabs des idées successives de "Geek USA". Ce volet est super intéressant, j'avais l'impression de voir la chanson se construire petit à petit
  4. nov 95, THE ELEMENTS OF TONE (guitars, pickups, amps, pedals, picks, strings & patch chords)
  5. janv 96, GUITAR OVERDUBS avec des tabs des riffs de "Soma" commentées
  6. feb 96, INSPIRATION avec les tabs du riff de "Spaceboy"

Voilà, sinon, bien entendu, l'intérêt du livre réside aussi dans les tablatures de Mellon Collie mais, de ce côté là, faut bien avouer qu'avec Internet, c'est plus la même misère qu'avant, ça peut à peu près se retrouver sans trop de problème.
Alors qu'avoir des riffs commentés par son créateur, et structurés de manière à présenter une approche de la guitare à des débutants, c'est déjà plus rare. Et c'est ce qui fait qu'à mon avis, ces feuilles sont encore pertinentes aujourd'hui.

Alors si vous tombez dessus, à défaut de l'acheter, jetez un oeil aux premières pages ^_^

Bonne lecture et à bientôt !

(*) : Je tiens à signaler que le geste du dénommé Ershibai (c'est son pseudo) est d'autant plus désintéressé que, si j'ai bien compris, ce livre est épuisé et a vu sa côte grimper de manière significative sur le marché de l'occasion. Ajoutez à ça que j'ai jamais croisé ce membre du forum dans la vraie vie et qu'on a ptet échangé que quelques fois par écrit...
=> Oui, vous l'avez pensé, je vais l'écrire, ce mec est vraiment un chic type


Laisser un commentaire