WONDERFLU sur deezer

mardi 12 octobre 2010

Bon ben, aheum, tout est dans le titre.

Depuis peu, on est sur Deezer.

Ouaip. Vous avez bien lu. Vous pouvez maintenant écouter Lota Schwager sur Deezer.

Capture d'écran (WONDERFLU sur Deezer)

A nous le grand public et tout ce qui va avec.

La gloire.

Le succès.

Le champagne coulant à flot.

Les filles faciles.

Et l'argent.

Sur ce dernier point, Zimbalam (le service qui nous a inscrit auprès de Deezer) nous éclaire un peu plus sur la manière dont l'argent est redistribué :

[...] les revenus redistribués par Deezer (engendrés par la publicité sur les comptes classiques ainsi que par les abonnements payants) correspondent à 50% de ce que le service génère, redistribué entre les artistes relativement au nombre d'écoutes de chacun.

Sur la base de nos discussions avec Deezer et de nos expériences avec d'autres services de streaming, on anticipe les royalties d'une écoute gratuite à environ 0,02 à 0,05 ct d'euro, et d'une écoute avec abonnement à 2 à 5 ct d'euros.

Là, vous vous dites "hé mais c'est pas si mal que ça comme deal" mais c'est parce que vous avez pas bien lu ou pas bien compris. Il s'agit de centimes d'euros et non d'euros. Concrètement, ça veut dire que pour 20 écoutes à 0,05 ct d'euro, on aura 1 centime d'euro.

1 centime d'euro.

(Vous savez, la petite pièce dont personne ne veut à part les boulangers...)

Dieu merci, Zimbalam s'empresse aussitôt de nous rassurer :

Malgré le taux très faible de royalties, il y a un nombre important d'avantages à avoir sa musique présente sur Deezer. Tout d'abord, Deezer a un accord avec iTunes qui permet à quiconque aime une chanson de l'acheter en un clic. Il existe aussi un avantage promotionnel à avoir sa musique sur Deezer car le service est en pleine expansion et voit son nombre d'utilisateurs augmenter très rapidement ; et c'est un moyen très intéressant de rendre sa musique disponible et de la faire découvrir au public.

Bon ben youpi alors!

A nous le grand public et tout ce qui va avec.

La gloire.

Le succès.

Etc.


7 réflexions au sujet de « WONDERFLU sur deezer »

  1. Matt

    Haha, c'est sûr qu'il faut pas compter sur le streaming pour se faire des lingots, et encore moins sur deezer. Enfin c'est quand même une très bonne nouvelle ! félicitations.

    Répondre
  2. santiago

    merci pour les félicitations ^_^

    héhé, on compte sur toi pour écouter 2000 fois de suite 442 sur deezer
    (ce qui nous fera 1€ dans l'escarcelle ;))

    Répondre
  3. Rabbit

    Félicitations également. 🙂

    Maintenant que le premier pas est fait, Patrick Zelnik vous attend sur Spotify. Il va sans doute vous proposer la jeunesse éternelle mais comme votre EP l'a déjà vous n'avez rien à craindre. 😉

    Répondre
  4. Rabbit

    Non c'est plutôt une bonne chose, il gagne pas vraiment à être connu... et puis même si vous étiez signés sur son label il vous connaîtrait pas, alors... 😛

    Répondre
  5. pof

    rassurez-vous, je suis en train de vous donner des centimes d'euro par... euh... ben... on va dire 1 centime, et puis je vais essayer de vous en ramener un deuxième avant la fin de la journée. oui, moi aussi je me trouve persévérant et génial.

    à part ça, à l'écoute (pour l'instant) des deux premiers titres de votre EP, je me dois de vous dire que j'aime vraiment ce que vous faites (non, je ne lance pas mes sous-vêtements sur scène), ce qui me pousse à demander si "Lota Schwager" est disponible quelque part en version CD (oui, je suis old-school à 20 ans, mais le son d'une chaîne hi-fi n'a rien à voir avec le reste). sinon tant pis, je paierai la version digitale (pas glop).

    et pour finir ("je sens que je vais conclure !"), je vous garantie d'ores et déjà un post aujourd'hui même dans mon génialissime blog traitant uniquement de bonne musique, selon mes goûts totalement arbitraires.

    Répondre
    1. santiago

      eh ben moi je trouve que pour un mec de 20 ans, t'es vachement en avance
      (par exemple, moi, à 20 ans, j'écoutais pas wonderflu :p)

      merci pour le post dans ton génialissime blog 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire