Encore plus de reprises de Sylvia Hansel

jeudi 29 octobre 2020

Aujourd'hui, Santiago va encore vous parler de Sylvia Hansel

Après vous avoir tenu la jambe avec son EP de reprises de chansons de trains puis Blue Tampax, son country all-star band 100% féminin, je vais vous parler d'un album de reprises qu'elle a sorti il y a peu.

Pour les lecteurs pressés, cet album est pétri de bon goût, vous pouvez aller direct en fin de page. Les autres, tant pis pour vous, il vous reste encore quelques paragraphes de réclame.
En plus d'avoir la bonne idée de porter un nom qui sonne bien aux oreilles de tous les (ex)grungeux, les titres choisis sont probablement ceux qu'on aurait pu mettre dans une playlist Wonderflu si des inconséquents nous avaient demandé d'en faire une.
Yen a bien deux trois que je connaissais pas ou pour lesquels je m'efforce de faire comme si je ne les connaissais pas (oui c'est de vous que je parle les frangins Hanson ^_^) mais, je vous le demande, que peut-on reprocher à Lou Reed (x2), Eels, les Breeders, Hole, dEUS, Bob Dylan, Creedence Clearwater Revival, les Stones (x2) ?

MON PREF 4EVER AND EVER

Ajoutez à ça que la Sylvia se débrouille toujours pour que la compo soit reconnaissable et kiffante avec un arrangement minimaliste et vous avez un chouette album de reprises !

Avant de vous laisser en tête à tête avec un lecteur bandcamp intégré, je signale deux trois infos patrick pour ceux qui voudraient aller plus loin :

1) La plupart de ces reprises (toutes ?) ont été enregistrées dans le cadre de podcasts faits maison par Sylvia où elle raconte le morceau de la manière qui lui chante avant de l'interpréter elle-même. Étant congénitalement inadapté à la consommation régulière de podcasts, je n'en ai écouté que deux ou trois mais c'était cool
=> pour les true aficionados de podcast ou simples curieux, ça se passe ici sylviahansel.net/podcast

2) Si j'ai bien suivi, ces chansons font partie du livre qu'elle vient de sortir chez les éditions Intervalle. Ça s'appelle Cannonball (encore un titre qui fait zizir) et c'est sous titré "L'adolescence n'est pas une chanson douce". Je l'ai pas encore lu mais je doute pas que ce soit une saine lecture voire un prétendant crédible pour le prochain prix Goncourt (riez, mauvaises graines, mais si Bob Dylan peut être prix nobel de littérature hein...)
=> le bouquin peut s'acheter un peu partout dont ici

Bonne(s) écoute(s), bonne(s) lecture(s) et à bientôt ^_^


Laisser un commentaire