5 groupes de grunge FM des années 90

mardi 17 janvier 2012

Trop produits pour être honnêtes, trop bien mal sapés pour être authentiques, voici quelques groupes ayant essayé de surfer sur la vague grunge au milieu des années '90 (les milieux autorisés appelaient ça le rock alternatif).

Au mieux, ils étaient sincères dans leur musique, pantins plus ou moins consentants de l'opportunisme des maisons de disques.

Au pire, c'étaient des faux culs.

Dans les deux cas, on fera pas semblant de les avoir boudés parce que, héhé, quand ça passait à la radio, on écoutait.

Et c'est bien ça le pire.

(Si vous en voyez d'autres, mettez tout ça dans les commentaires siouplé)

Stiltskin - Inside

Rétrospectivement, on se demande comment ça a pu passer pour du grunge. Ya effectivement des grattes saturées mais ça doit être à peu près tout. Pour le reste :
- le chanteur, à mi-chemin entre Hugues Aufray et Daniel Bravo (et qui finira par remplacer Phil Collins au chant dans Genesis)? Perdu.
- le refrain chanté avec des intonations à la Bono? Perdu.
- un groupe créé spécialement pour enregistrer une musique de pub pour une marque de jeans? Perdu, perdu, et re-perdu.

Ugly Kid Joe - Everything about you

Le riff principal.
Le solo à la Slash.
Les images de poupées gonflables quand on parle de la belle famille.
Bref, ça se voit beaucoup que c'est juste un morceau de hard rock'n'roll débile comme on aurait pu en entendre dans les années '80 (la voix du chanteur fait vraiment penser à Axl Rose) alors les ptits génies du département marketing de la COGIP ont mis l'emballage au goût du jour : hop, shorts en jean dépenaillés et godillots. Ayé les gars, on le tient notre groupe grunge.

Bush - Swallowed

Là c'est plus dur de se rendre compte de la supercherie.
Le morceau est bon.
Le chanteur a une chemise en papier peint mais c'est des anglais, ils sont toujours bizarres, ça compte pas.
Leur deuxième album a même été enregistré par Steve Albini, c'est dire.
Seulement voilà, quelques années plus tard, ils essaieront de rendre leur musique un peu plus sexy avec une production qu'on qualifiera d'électro dancefloor faute de mieux (soupir).
Et voilà comment on se fait griller.

Silverchair - Tomorrow

Ils étaient jeunes, beaux, et rebelles.
Ils étaient australiens.
Ils ne devaient pas passer beaucoup de temps en cours de maths.
On ne le savait pas encore mais ils préparaient le terrain à Hartley Coeurs A Vif
(comment ça on s'est pas foulés sur ce coup là?)

Collective Soul - Shine

Les guitares sont efficaces, elles sonnent "alternatif".
Le morceau, en lui-même, est dans l'air du temps.
Mais d'où vient ce malaise?
Du solo ultra-technique à partir de la minute 2:46  ?
Des longues tignasses impeccablement shampouinées et passées au sèche-cheveux?
Des paroles 100% christian rock ("Heaven let your light shine down") ?

Pour finir, près de vingt ans après, si ça vous tente de vous replonger dans la fumisterie "grunge marketing", ya toujours cet excellent documentaire qu'est Hype!, très aiguisé.

P.S : autant que vous le sachiez, on a failli mettre Nickelback dans l'article. Heureusement, ça date de 2001 et pi, euh, pfff, c'est vraiment trop FM, on a pas pu (même pour déconner)


2 réflexions au sujet de « 5 groupes de grunge FM des années 90 »

  1. Fernand

    Pour Ugly kid Joe, Vous avez tout faux. (et loin de moi l'idée de défendre ce groupe). Ce morceau date de 1990 et est avant l'apogée du grunge. Qu'il sonne année 80 est donc encore assez normal. Et de mémoire, ils se revendiquaient plus du heavy metal que du grunge (il y a même la présence de Rob Halford, chanteur de Judas Priest sur l'album).

    Répondre
  2. santiago

    Merci pour les précisions

    Je pensais que le clip datait de '92 et je trouvais que le look du groupe avait l'air opportunément "grunge" (pour un groupe de métal justement) d'où le topo sur "l'emballage au goût du jour"

    Bref, je plaide volontiers le jugement à l'emporte-pièce et la mauvaise foi :p

    Répondre

Laisser un commentaire